Un concours de Nouvelles pour insomniaques en herbe

Publié le par Selda Prey

lireenfete.jpgDans le cadre du festival Lire en Fête 2007, l’atelier d’écriture Points de Suspension organise un concours d’écriture de nouvelles sur toute une nuit. Le thème sera donné le 19 octobre à 19h pile sur le site Nuit écriture et vous aurez toute la nuit, jusqu’à 7h du matin, pour envoyer votre nouvelle.

Le jury sera composé de 9 jeunes auteurs, déjà édités. Les textes des vingt finalistes seront publiés dans un recueil édité à 1000 exemplaires, grâce au partenaire de l’événement imprimermonlivre.com. Les trois premiers auront d’autres prix, non précisés à ce jour.

L’organisateur promet une nuit caféinée…


C’est ce même jour, ou plutôt cette même nuit que Lire en Fête organise « La Nuit de l’écrit », une nuit de lectures publiques sur le thème national « Une ville, une œuvre ». Cet événement organisé par le Centre national du Livre en est à sa 19e édition.

Publié dans A la Une

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Touché ! ;o)En effet, le web fait partie des mediaMais bon... Je pensais, radio - TV - presse...En même temps, comment avoir des participants sans en parler ?Je ne sais pas si c'est une promotion de la littérature, je ne le vois pas du tout comme cela. Il serait intéressant de savoir ce qu'en attendent les participants...
Répondre
H
Si j'ai ton absolution me voilà rassuré, merci ! ;o)

Le web ne serait pas un média?! Ah bon!
Cela dit, concernant les intentions des uns et des autres elles sont sans doute d'une pureté toute angélique, mais ce type d'idées de performance est déjà dans l'air du temps et utilisé à tort et à travers. Que ce soit par l'accumulation (Miniville, jeux en lignes...) ou par la sélection (Secret story, Kohlanta, jeux en ligne...), il y a un réel risque d'amalgame des thématiques via des procédés similaires par l'association jeu/média/sélection.
Les auteurs en herbe étant de fait assimilés à des joueurs plus qu'à des participants à un concours bon enfant.

Encore une fois, faut-il absolument que l'écriture entre dans ces formats pour séduire ? Et séduire qui d'autre en fait, que les participants et les officionados de la blogosphère déjà acquis à la cause.
J'ai néanmoins bon espoir que l'écriture s'en remette après en être revenue... ;o)
Répondre
S
Mais tu as tout à fait le droit de ne pas être d'accord et de le dire ;o)Ce n'est pas un challenge médiatisé, c'est un challenge qui utilise le buzzL'information tourne dans la blogosphère...Cela se passe en même temps que Fête en Lire car cela s'y prête bien, mais ce festival n'a rien à voir avec cette initiative.Il n'y aura certainement rien de grandiose qui en sortira, il a eu une idée, il a eu envie de le faire et le fait. Je vois tout cela "bon enfant" mais peut-être que je me trompe... Je viens de m'entendre dire que j'étais "trop pure pour voir le mal" (sic) Alors bon... ;o)
Répondre
H
Si ce challenge devait être innocent, a quoi et à qui pourrait-il bien servir?

Il n'y a pas de challenges médiatisés qui soient innocents selon moi, mais comme c'est une première, nous verrons bien de quelle souris accouchera cette petite montagne, ce terril contre nature...
Je suis désolé mais j'ai du mal à rester impartial face au gadgets. :op
Répondre
S
Merci Joseph pour ton avis clair et étayé :o)
Répondre