Face à face

Publié le par Selda Prey

Deux artistes français débarquent au Proche-Orient pour une exposition sauvage sur le mur de séparation côté israélien et palestinien.


Auteurs

Photographe clandestin, JR convertit ses clichés en affiches et transforme nos rues en galeries universelles à ciel ouvert depuis 2001. Mélangeant Art et Action, JR est parfois considéré comme un « actiste » ou un « artiviste ».

Spécialisé en Algorithmique Mathématique et en Traitement de Signal, Marco est impliqué depuis longtemps dans la résolution de conflits (une équation complexe avec des signaux contradictoires). Il a été actif dans la promotion de la coexistence par l’Art et la Culture.

face2face title=

Concept

Marco et JR se sont rencontrés en 2005 et décidèrent alors de comprendre pourquoi les Palestiniens et les Israéliens ne parvenaient pas à vivre ensemble. Après une semaine sur place, parmi la population, ils arrivèrent à la même conclusion : "ces gens se ressemblent, ils parlent presque la même langue, comme des frères jumeaux élevés dans des familles différentes."

Chacun a son jumeau de l'autre côté du mur. Une religieuse, un fermier, un chauffeur de taxi, un professeur... tous ont leur double et pourtant ils combattent sans fin contre lui. Si ce fut évident pour ces deux artistes, il était clair que personne ne le voyait.

Il fallait alors les mettre face à face, afin qu'ils réalisent...

Le projet Face2Face consiste à faire des portraits de Palestiniens et d'Israéliens faisant le même métier et de les coller face à face, dans des formats géants, à des endroits inévitables, du côté Israélien et Palestinien.



Le documentaire sortira en septembre 2007, le Livre est déjà disponible.


Pour en savoir plus :

Le site du projet Face 2 Face

Le site de JR
Un petit vote sur Com4news Face 2 Face : le projet

Publié dans Dans la vie ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je suis allée voir ton billet sur la Belgique... En effet, une opération de ce genre pourrait aider ;o)Merci pour les encouragements !
Répondre
A
Génial! On pourrait faire pareil en Belgique... sur la frontière linguistique ("dommage" :  on n'a de murs que psychologiques). Bravo pour votre site
Répondre