L'humeur du moment...

Publié le par Selda Prey

Un homme pressé

 

Un jour en France

 

Ces gens là

 

Entre autres...

Publié dans Narcisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
En fait, je cherchais la version de Noir Désir live, je n'ai trouvé que celle enregistrée en studio qui me plaît beaucoup moins, alors autant mettre le grand Brel dont on ne se lasse jamais.Je veux bien croire au Phoenix !J'attends avec impatience et appréhension...
Répondre
S
Je ne pense pas que l'association Brel/Noir Désir puisse-t- être appelée un téléscopage, puisqu'à chaque concert Noir Désir interprète une chanson de Brel, et surtout pas avec "Ces gens là" qui est dans l'album Noir Désir en public (2005).

J'adore les clips de Noir Désir que je ne connaissais pas. Spécialement celui de l'homme pressé, avec ses images d'actualités, sa parodie de boyzband. . . Noir Désir en boyzband, rien que ça, ça vaut le détour.

Dans un autre registre, ces chansons sont vraiment toujours d'actualité. 10 ans après, on s'y croirait aujourd'hui que ce soit pour l'homme pressé (appliquez à Sarko, vous verrez) ou un jour en France.

Parlons de la famille Trintignan. Je ne sais pas si les gens se souviennent mais au moment de la condamnation de Cantat, ils étaient satisfaits du verdict. Satisfait ! Est-ce que quelqu'un se rend compte ? Est-ce que vous avez déjà rencontré des parents satisfaits par une condamnation quelle qu'elle soit, en dehors de la peine de mort (ça s'appelle la vengeance), du "meurtrier" de leur enfant ? Moi, jamais. Je dirai, que ce genre de réaction est suspect. Bon, les Trintignan sont une famille de tarés, c'est pas nouveau. Ils ont pu se débarasser de leur culpabilité au dépend de Cantat, c'est merveilleux. Leur fille était à moitié folle à cause d'eux, mais c'est un autre qui l'a tué. Super, non ? Autre chose dont je ne suis pas sure que les gens se souviennent ou même qu'ils y aient porté la moindre attention. Quand il a été arrêté, Cantat avait le visage marqué de bleus et bouffi, mais pas que par l'alcool et les pleurs, ça vous pouvez me faire confiance.

Cantat a sans doute abusé. . . de beaucoup de choses. Mais il n'aura pas été le premier. Des prostituées qui disparaissent sans laisser de trace, il y en a tous les jours. La seule erreur de Cantat aura d'avoir perdu le contrôle face à quelqu'un d'aussi connu que lui.

Attendons de voir le nouveau Cantat. Après tout, après son succès du début - milieu des années 1990, il aura fallu attendre Des Visages, Des Figures en 2001 pour voir le retour de Noir Désir et un succès inattendu. Le coup du Phoenix, ils nous l'ont déjà fait une fois, pourquoi pas une deuxième/
Répondre
S
Deux poètes... Chacun à sa manière et quelle manière !C'est 8 ans de prison. On parle d'une libération possible d'ici la fin de l'année...C'est clair qu'il n'avait pas son pareil, et on ne peut que regretter ce geste et le condamner. Je ne sais pas s'il est déjà mort. Pour la nouvelle génération certainement. Quant à Brel... il me semble éternel !
Répondre
H
Pas mal le télescopage entre Cantat et Brel, les époques changent mais la sincérité et le regard porté sur les vissicitudes d'un monde qui va et vient, reste.
Où en est Cantat de sa condamnation, je crois qu'il devait être libéré pour bonne conduite au bout de 5 ans d'emprisonnement au lieu des 10 prévus, et ce, au grand damn de la famille Trintignan (?)

Il sortait quand même du lot ce type-là, ce provincial plutôt carré, dépassé par les moeurs de la jet-set bobo parisienne et qui l'ont conduit à l'irréparable, à l'impardonnable, c'est trop con, il ne sera plus jamais le même, et j'ai bien peur qu'il soit mort lui aussi alors que Brel est toujours vivant.
Répondre