De censure en censure...

Publié le par Selda Prey

Finalement, la crainte d'un pouvoir ayant la main-mise sur les media n'est plus un fantasme paranoïaque émanant de la théorie du complot que d'aucuns s'accordent à asséner au premier venu qui ose émettre un doute sur les amitiés du président avec les représentants légaux de différents media.

Flagrant délit de censure de la part de Bolloré cette fois, propriétaire du quotidien gratuit "Matin Plus".

Pas question de parler en mal de la police française ! Il semblerait qu'il ait personnellement interdit la publication d'un article de Courrier International avec lesquels un accord a été signé.

Mais les syndicats de l'hebdomadaire se fendent d'un communiqué pour dénnoncer cette censure. L'intersyndicale demande de "faire respecter la liberté d'expression et l'indépendance éditoriale, correspondant aux principes de la profession, du groupe et du titre."

Pour en savoir plus :
- le blog d'Alexandre Levy, journaliste, chef de service Europe de l'Est à Courrier International.
- Rue89

Je ne peux que faire le lien avec l'intervention de Rachida Dati dans l'émission Chez FOG où il n'était pas question, là encore de dénoncer les abus de la police.
 
 
MàJ : Bolloré admet la censure ce 4 juin car l'article était "extrêmement désagréable pour la France" et "offensant pour la police française"...
 
MàJ 2 : Finalement, l'article sera publié.

Publié dans Sarkoland

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article