Sarkozy à la trace

Publié le par Selda Prey

C'est le quasi président Nicolas Sarközy (je n'arrive plus à l'écrire autrement) en personne, et surtout ses dérives et choix qui ont suscité le plus de billets aujourd'hui. Renforcement de sa garde personnelle, mauvaise perception du personnage à l'étranger, sa volonté de ne plus habiter ailleurs que dans un logement "institutionnel", son media personnel, un parti sans tête et j'en passe...

 

Suivi de près par l'autocensure du JDD et de la rébellion de la presse...

Plutôt bon signe !

Publié dans A la Une

Commenter cet article